Dis, t'as pas grossi toi?

18 janvier 2013

...

Je crois que je vais faire une pause.
J'ai toujours trouvé laid de partir sans un mot alors... au revoir Lecteur.

Posté par Zaurore à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 janvier 2013

C'est une belle journée, ou pas.

Éteindre le réveil en se disant que non vraiment, 5h45 c'est trop tôt pour un dimanche matin.
Cela tombe bien, nous sommes mardi.

...

 

Posté par Zaurore à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 janvier 2013

Une question de poids

Plusieurs jours, semaines que je culpabilise de n'avoir pas archivé mes photos. Depuis que j'ai mon pc rien qu'à moi en fait.

Nous avions jusqu'à présent une antiquité un ordinateur familial qui servait tant pour mes photos que pour le dernier logiciel/jeu playmobil ou encore pour les divers téléchargements (en toute légalité bien sur... hum).
Or entre les formats RAW, les TIFF, WMV etc... le Dédé était plein à craquer et ne pouvait plus rien avaler, même pas une dernière petite cuillerée.
Et l'Homme, sachant très bien la surcharge pondérale que subissait Dédé à trop manger mes plats photoshopiens commençait à pester sérieusement: "Zau ça rame, quand est-ce que tu te décides à virer ton merdier tes photos de MON ordi?"
Zau dans ces moments là se faisait toute petite, tu t'en doutes.

Aussi ce matin, me rabachant mentalement encore et encore la même définition de cours, je me décide enfin à l'archivage. Youpi...
Et j'en ai viré des photos, des dizaines et des dizaines... pourtant Dédé maigrissait à peine.

Réfléchissement réfléchissement... allé hop, petit tour dans le dossier de téléchargements de l'Homme.
Première chose, parce que je suis certaine que tu te poses la question: non, rien de porno suspect dans le dossier. De toute façon il fait ce qu'il veut, et puis quand bien même... non rien.
Rien de suspect donc, mais alors que de fichiers!
Oh magie de la poubélisation, une fois le dossier scrupuleusement vidé, comme Dédé s'est allégé! Comme il devient souple et agile!

Et qui donc s'est fait tout petit ensuite? qui?

Posté par Zaurore à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2013

Question de caractère

Mes enfants ne me ressemblent pas.

Mon Grand garçon tout d'abord, est une copie conforme de son paternel.
A chaque nouvelle personne rencontrée le même discours, le même air stupéfait "C'est fou ce que tu ressembles à ton papa!"

Mon Petit garçon ensuite "Oh dis-donc on dirait son grand-frère!", inévitablement suivi d'un "Une chose est sure, votre papa ne peut pas vous renier vous deux."
Oui bon ça va on a compris je crois... Une chance que je les ai portés et leur ai donné naissance sans quoi l'on pourrait croire à une équipe de mini-clones dont le nombril pourrait se trouver sur la nuque*.

Ma petite consolation, car je l'avoue je jalouse un peu cette ressemblance particulière, réside dans les quelques mots qui viennent ensuite: "En fait non le petit dernier n'a pas le même regard: il a celui de sa maman." On peut même parler de fierté car le Petit Biscuit parle très peu verbalement, certainement parce qu'il n'en a nul besoin: ses yeux toujours parlent pour lui.

Ma Guerrière enfin, se paie elle aussi la bouille de son papa à ages similaires, la féminité en plus. Ce qu'elle est belle d'ailleurs la diablesse... Elle a ce petit je ne sais quoi qui toujours me surprend. Son visage affiche un caractère bien trempé (des yeux de tueuse) tout autant qu'une douceur désarmante.
Elle est d'ailleurs terriblement agaçante parfois, snobant celui qui tente d'attirer son attention, ne répondant pas aux questions ou contrariant d'un petit air hautain la moindre requête émise: "ZA-MAIS zai dit."
Mais la demoiselle sait se faire aimer... Aussi impossible puisse-t-elle être, c'est la tendresse qu'elle inspire.

"Parfois cela me dépasse...
- Hum?
- Tu as remarqué comme la Guerrière sait être angélique et l'instant d'après insupportablement pestouille?
- ...
- Non?
- Bin... c'est ta fille... j'ai de l'entrainement pour gérer ça."

Ainsi semblerait-il que si physiquement mes mômes aient très peu de ressemblance avec moi, je sois coupable responsable de leur carafon. Toute protestation que j'ai pu émettre à ce sujet s'est d'ailleurs envolé pendant la fête d'anniversaire de mes deux grands, alors que mon frère, tentant une approche de la Guerrière se fit proprement ignorer par la demoiselle qui passa lentement devant lui avec un petit air suffisant de même-pas-je-t-adresserai-la-parole-à-toi.

 "Et bin, t'es bien la fille à ta mère toi, il n'y a pas de doute!"

*si tu reconnais cette référence là, sache Lecteur que tu as toute mon estime.


Posté par Zaurore à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 janvier 2013

Pourquoi les voitures d'hommes ne sont pas pour moi

Ma titine refaisant peau neuve au garage, on m’octroie une voiture de remplacement. Mon garagiste me propose donc deux modèles, deux sportives:

"Oui heu... c'est vrai qu'elles ont l'air bien mais... Peut-on y rentrer un siège auto et deux rehausseurs (et éventuellement une à deux poussettes)?
- Grand dieu non pas dans la petite! Mais dans la berline, on doit pouvoir y faire entrer tout votre petit monde (pour les poussettes, il ne faudrait peut être pas trop rêver ma petite dame).
- Hum... ok... Au fait elle est équipée de pneus neige?
- Non. Mais de toutes façon si vous voulez une voiture de prêt équipée, il faut que vous alliez en Allemagne, en France ça ne se fait pas.
- Ha, zut, cela risque de faire un peu loin pour aujourd'hui. De toutes façons vous êtes assuré?
- (se décompose) ...
- Rooo ça va je plaisantais, je ferais attention.
- (hésitant) Oui... voici les clés, la carte grise est à l'intérieur.
- (blonde) Ok merci. Et sinon il est où le bouton pour régler les rétros?"

Car, détail parmi d'autres, il y a tellement d’électronique dans cette caisse que pour m'y retrouver, il me faudrait presque la notice. Et puis une fois coincée dans les sièges baquets il ne m'est pas aisé de régler l'habitacle. Oui, "coincée", car ces sièges sont conçus pour des gabarits typiquement masculins, tout du moins plus grands que mon 1m57 (je vois déjà ma sœur se gausser du haut de son presque 1m80, c'est ça, fais la maline...).
Ainsi là où un homme aura les flans bien calés, ce seront mes bras qui seront bloqués. Et là où un homme reposera son coude, je cognerais le mien à chaque changement de vitesse ou me démonterais l'épaule à essayer de caler mon bras sur l'accoudoir.
Et là tu me répondras pourquoi ne pas remonter mon siège? Ha mais c'est déjà fait, j'ai d'ailleurs les cuisses juste sous le volant, siège avancé à fond et malgré cela mes pieds atteignent à peine les pédales (ça va être sympa de m'extirper de là dedans).
Bon on y va... heureusement qu'elle a de l'allure (et surtout les vitres teintées) cette voiture, parce que je me sens la grâce d'un bouledogue en position de conduite.
Première, seconde, troisième, quatrième (oui je sais compter tu vois) et allé hop, cinquième tranquilou... Ha non zut: boite 6 vitesses, sixième donc, quatr... non sixième j'ai dit. Oh mais il faut faire de la musculation pour la conduire cette caisse?
Pfff... en plus cela se traine, je roule à combien là? 70? Ha non zut... 125... wow on ne dirait pas... (et je n'ai même pas le pied au plancher, il faut reconnaitre que cela me change de la mamanmobile)
Arrivée à la maison, installation du premier siège auto... pas certaine que le reste rentre.
Installation du Petit Biscuit à présent. L'opération est délicate, il y a si peu de place: l'ouverture de la porte est petite (un homme me répondrai certainement que c'est le siège-auto qui est trop grand). Ouch pardon bonhomme... attends...grumph... ouf ayé!
Et hop c'est reparti...
Tiens? c'est quoi ce bouton? "SPORT"... bon bon bon... pour une fois je crois que l'on va arriver à l'heure!

 

Posté par Zaurore à 10:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


05 janvier 2013

Priez pour nous pauvres pécheurs

Hier j'étais triste, parce qu'hier j'étais une maman inquiète. Je sais... j'ai une légère tendance à être très très mère-poule, ou mère-louve selon les cas, mais hier j'étais mal, nous étions tous mal pour le Petit Biscuit.

Mon Petit Lu était très, trop faible, et la promesse de l'hospitalisation sans amélioration notable dans la journée nous plombait à tous le moral.
J'étais donc en train de broyer du noir et passer le balais à la maison quand on frappa à ma porte:

"Bonjour madame, je viens vous proposer un calendrier biblique puis-je entrer? (me dit très commercialement un viel homme bien propre sur lui tout en retirant son berret bleu marine)
- (manquait plus que ça) Heu... non. Je ne suis pas intéressée.
- Vous avez une Bible chez vous?
- (de quoi je me mèle?) Non et c'est très bien comme ça.
- (l'air étonné) Vous n'allez pas à l'Eglise?
- Non.
- (très sur de lui) Alors vous allez au Temple.
- (commence à me gonfler celui-là...) Non plus.
- (ton pédagogique et petit air narquois) Oh... Mais vous savez quand on veut aller au Ciel...
- (petit air narquois également) Ha... donc en fait vous êtes en train de me dire que pour acheter ma place au paradis je dois me rendre à l'église, sans quoi c'est l'enfer c'est ça?
- (l'air méprisant) Vous ne croyez donc en rien.
- (un peu provoquante) Oh si monsieur, je crois en l'être humain, bien plus qu'en votre dieu.
- (attitude franchement méprisante) Pfff... quand on voit ce dont est capable l'être humain.
- (encore un peu plus provoquante) De mauvaises choses, tout autant que de jolies.
- (pointant un index inqisiteur sur moi et commençant à devenir agressif) Le SEUL être humain digne a été le Fils de Dieu!
- (hu hu va falloir changer de ton coco, ce n'est pas le jour à me prendre la tête) Oula... je crois que l'on ne va pas s'entendre vous et moi. Je vais maintenant vous dire au revoir hein...
- (prenant l'air culpabilisant) Vous savez je vous aurais laissé le calendrier même gratuitement.
- En fait je crois que vous n'avez pas bien compris: je n'en veux pas. Et ce n'est pas tant le calendrier qui ne m'interresse pas, c'est le gentil fanatisme qui va avec, quand bien même l'ensemble serait gratuit. Sur ce, bonne journée. (referme la porte)
- Heu maman... il était pas un peu tarré le monsieur?
- Si mon chéri, si."

J'ai beau croire sincèrement en l'être humain, il y en a quand même quelques uns qui me gonflent sérieusement, alors si en plus ils viennent frapper à ma porte les jours noirs, il se pourrait fort que je finisse par perdre mon calme.

#s'en va crier un bon coup dans la cuisine

Posté par Zaurore à 15:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 janvier 2013

Il me dit des mots d'amour...

Le Petit Biscuit est malade.
Il a pourtant tenu le coup tout l'automne mais je crois que la garce de bronchiolite a encore frappé, verdict demain si j'obtiens un RDV chez le médecin.
Mon tout petit (oui, à presque deux ans il reste mon "bébé", et certainement qu'à quarante ans il le sera toujours) lorsqu'il est souffrant se met en mode économie d'énergie: il dort nuit et jour, au point qu'il est nécessaire de le réveiller pour lui faire avaler un petit quelque chose et me faire (un peu) vomir dessus au passage. C'est dire son état, lui qui, ne supportant pas de gaspiller une quelconque nourriture se forcera (tout un après-midi s'il le faut) à terminer un gâteau dont il n'aime pas le goût.
Il dort, s'éveille une minute, chantonne deux gazouillis le temps de retrouver son doudou glissé au pied du lit et se rendort immédiatement (et étant donné la fièvre de cheval qu'il a, son sommeil est plutôt une bonne chose).
Aussi le voyons nous peu, très peu, et ses innombrables (et toujours plus innovantes) bêtises nous manquent-elle:

" Il est où Petit Lu? Encore au lit?
- Vi, il est HS, il s'est endormi dans mes bras avant même que je n'ai le temps de le recoucher.
- Et bin... c'est bien ton fils ça, une vraie loutre!
- Pardon?
- Oui, comme quand tu étais jeune.
- Une loutre? T'es sérieux là?
- Bah oui! Tu dormais tout le temps, tu faisais des nuits de 15 heures!
- Ha.... un loir plutôt non?
- Ha oué merde, un loir! (mouarf!)
- Moué..."

pffff..... une loutre.....




Posté par Zaurore à 22:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 janvier 2013

Et toi? Bonnes résolutions ou pas?

Premier de l'an, bises et bons souhaits pour l'année à venir Lecteur et... bonnes utopies résolutions.
Honnêtement, c'est le genre de choses que je ne fais pas: je crois que l'hypocrisie ambiante est telle qu'il est inutile de rajouter traditionnellement une épaisseur, mais si j'avais à prendre quelques bonnes résolutions, elles seraient celles-ci:

- me coucher au moins un soir par semaine avant 1h du matin. (cette phrase est un non-sens)

- ne plus écrire de phrases qui ne veulent rien dire.

- tout comme arrêter de faire des contractions de différentes expressions (ex: "pfiou ce matin j'ai la tête du pied gauche!" comprendre: ce matin j'ai la tête dans le sac + je me suis levée du pied gauche)

- ne plus faire de séance photo portrait lorsqu'un "petit" souci de lentilles me brouille la vue (si si, j'ai fait ça cette année, récemment en plus)

- réduire le café. ou la bière. ou les deux. (oui bon... ne pas tenir une résolution, c'est la tradition non?)

- faire obéir mes pieds et réussir un "asticot/maggot" en roller sans me vautrer lamentablement comme c'est actuellement le cas à (presque) chacune de mes tentatives. Sachant que l'asticotmachinchose, c'est ça:

(en attendant je vais aller m'entrainer dans le salon en matant la vidéo, histoire d'un peu moins passer pour une truffe en public)

- remettre un rouleau de papier-toilette neuf dans le distributeur si je constate qu'il est vide (mouhahaha et de deux pour la tradition!)

- faire mon repassage avant que le tas de linge ne me dépasse en hauteur. À ma décharge je ne suis pas une personne de très grande taille (on se trouve les excuses que l'on peut...).

Ainsi comme tu peux te le demander, à quoi me servirait donc tout cela? A rien étant donné que je ne tiendrais aucune de ces petites choses là.
Et je n'ai pas non plus besoin d'arrêter de fumer, ni de kilos à perdre (enfin si, mais c'est un fait valable tout au long de l'année, pas besoin d'en faire tout un foin en janvier), pas de résolution donc, parce que j'aime ma vie comme elle est (oui je sais, c'est beau: c'est l'article de la maturité, tu sais comme le dernier album de Bruel*...), alors je vais rester avec mes plus ou moins moches défauts, sans faire semblant de vouloir les améliorer.

[/mode vieille conne rabat-joie qui s'assume]

 

* pour le cas (toutefois improbable) où tu ais cru un instant que je puisse aimer Bruel, saches que j'ai certes des gouts musicaux assez douteux, mais quand même, j'ai ma dignité**

** pour le cas (toutefois improbable) où tu aimerais Bruel... heu... non rien, oublie.

 

20 décembre 2012

Mon beau sapin...

J'avoue, Noël cette année ne me transcende pas. Non que je n'aime pas les fêtes de fin d'année, mais n'ayant pas trop eu le temps de m'en préoccuper, l'Homme a géré la partie cadeaux (merci le web) toussa toussa... et la magie de Noël tarde quelques peu à m'envahir.

Te dire... le sapin qui habituellement trône dans le séjour début décembre vient tout juste de prendre possession des lieux.
Belle-maman si tu me lis (oui ici je te tutoie, non n'insiste pas je ne le ferais pas en vrai), j'ai ENFIN décoré le sapin.

A savoir que Belle-maman, c'est Madame Sapin de Noël, elle y met tout son cœur dans son bel arbe et blêmissait chaque jour un peu plus de savoir que je n'avais toujours rien décoré. Petit air réprobateur, secouage de tête, mains sur les hanches: "Teu Teu Teu ma grande* tu n'as toujours pas fait ton sapin?! Ettttttttttttttttttt non."

Il a bien fallut que je m'y colle, de préférence mercredi avec les trois marmots dans les pattes. Et finalement c'était plutôt chouette de les voir sauter comme une équipe de rugbyman qui ferait des pogos danser sur un air de noël. De plus les deux grands ont déballé les cartons de déco dans toute la maison fait leur part de boulot, disposant par exemple les sujets de la crèche au gré de leurs envies (sous le canapé, dans l'escalier et tout autour de la cage des bestioles).
Si tu te demandes pourquoi donc faisons-nous encore une crèche alors que les bondieuseries ne sont vraiment pas notre truc, et bien je ne sais pas, l'habitude?
Cela a toutefois l'utilité d'être un certain support historique (mouarf!) à ce qu'est censé être Noël et permet la transmission fraternelle de ce savoir:

"Tu vois lui là, le bébé, c'est Jésus Crime, il est né le jour du Père-Noël. Mais du coup comme il était trop pénible il a été tué."

En même temps avec un nom pareil.

 

*ne te frotte pas les yeux, je suis "grande" aux yeux de ma belle-mère, si si, véridique.

Posté par Zaurore à 16:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 décembre 2012

Chamallow, carambar et carensac...

A te décrire nos âneries quotidiennes, j'oublie peut être de te parler de ces moments bonheur qui font de la vie de maman un paquet de bonbons (d'autres diraient une boite de chocolats).
J'aime les bonbons qui piquent, ceux qui fondent aussi, les rouges, les roses et les verts. J'aime les bonbons tendres et doux sur la langue.
J'aime mon calisson du soir, délicieuses minutes où, mon bébé en pyjama, je profite du câlin qu'il m'offre systématiquement dans la lumière tamisée de sa chambre. Son petit corps que je berce, détendu tout contre moi, la chaleur de sa joue dans mon cou alors que sa main s'emmèle doucement dans mes cheveux sans jamais les tirer. J'aime l'odeur de savon de sa peau, le murmure de sa petite voix, à peine audible, qui reprend quelques notes de la berceuse que je viens d'achever.
Qu'importe s'il a passé la journée surexcité, qu'importe s'il ne veut pas aller au lit... ce câlin pré-dodo, c'est un moment de douceur partagée où nul autre que lui et moi n'a de place, et dont ni l'un ni l'autre ne saurait se passer. C'est mon shoot de tendresse, aussi intense que bref qui se terminera par un regard mi-interloqué, mi-amusé qui pourrait vouloir dire "Si je jette mon doudou comme ça là tout de suite, tu le ramasses dis?" "Et si je recommence?"
 

Posté par Zaurore à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,