Je ne fais pas beaucoup de frais pour moi, par choix et par manque de moyens aussi. Côté garde-robe, c’est plutôt le système débrouille qui prime et je m'en contente, sauf lorsque je suis enceinte.

Il y a d'ailleurs une sorte de pacte tacite entre mon homme et moi : grossesse = shopping.

Il faut dire que j’ai un antécédent : je ressemblais à un sac (mais vraiment hein) lorsque j’attendais mon premier. Non seulement j’étais énorme, mais en plus j’étais toute mal fagotée avec des vêtements étirées au max pour que je rentre dedans. En quelques mots : un véritable boudin sur pattes.

Aussi pour le bien de l’humanité mais surtout pour celui de notre couple, mon homme et moi-même avons décidé que PLUS JAMAIS ÇA !

Et donc quand j’en appelle au dieu tout puissant de la carte bleue, il n’émet aucune objection, même pas il râle un peu (et là, si tu connais mon homme, tu t’exclames "c’est pas vrai ??!!" Bin si. C’est vrai.)

Donc hier après le boulot: séance shopping!
Et même que Monsieur a gardé notre marmaille pendant que je faisais des folies, autant dire que j'étais carrément tranquille, le panard...

J'avais projeté le simple achat d'un pantalon + tunique et suis reviendue les bras un peu plus chargés que prévu (bah quoi?). Trop contente de mes acquisitions je programmais une petite soirée essayage:

"- T'en penses quoi?
- J'aime bien.
- Et ça?
- Oué ça va.
 (Tu noteras à quel point mon homme est causant)
- Et ça, ça ne te choque pas? Et ça? Et comme ça? Et si je mets ça avec? Et celle-là elle te plait? Regardes celui-là, tu aimes?
- Attends un peu... t'en as fait pour combien?
- ...
- Non, en fait je préfère ne pas savoir.
"