Hippolyte Le Potame, c'est un chic type.

On ne le connait pas depuis longtemps, le Petit Biscuit et moi, mais il fait déjà parti de ces amis rares sur qui tu sais que tu peux compter. De ceux dont tu peux manger l'oreille ou mettre les doigts dans le nez sans qu'il ne s'en offusque. De ceux que tu peux serrer fort dans tes bras ou jeter au sol, juste pour le fun, sans même qu'il ne t'en tienne rigueur.

Hippolyte Le Potame est d'une douceur inconditionnelle.

Il a sauté dans mon cadi un matin pluvieux de novembre et a ainsi débarqué dans la vie toute chamboulée de mon boutchou. Il a mis un peu de bleu dans sa petite chambre d’hôpital et a posé un sourire sur ses lèvres. Il s'est fait dévorer à maintes reprises et ses cascades rocambolesques lui ont assuré sa petite notoriété dans le service.
Et si Hippolyte est également un brin barré, c'est pour mieux entrainer dans sa douce folie les adultes les plus coriaces; c'est ainsi que l'on a vu le pédiatre faire fi de son habituelle indifférence et se/nous surprendre à jouer timidement avec l'ami Potame.

Oui, Hippolyte Le Potame sait se faire aimer. C'est vrai qu'il a quelque chose d'encombrant avec son gros nez et son derrière imposant, mais que veux-tu, quand on est fait tout en tendresse, cela prend forcément de la place. Place qu'il a d'ailleurs très bien su s'aménager blotti tout contre le Petit Biscuit.

11_LUCIAN_02