Salut cher lecteur, vois-tu comme je te gate en cette période de fêtes? Que d'articles, que d'articles... à en faire chauffer mon clavier (oui enfin, peut être pas à ce point là non plus). Bref, je vais encore en ce jour te parler de la Guerrière, qui, très en forme en ce moment, nous en sort quelques bonnes.

Comme tu le sais déjà, elle va à l'école depuis septembre, mais également à la crèche les mercredis matins.
Et à la crèche il y a "les filles". Les filles, c'est l'équipe d'encadrantes, puéricultrices ou auxiliaires j'imagine, je me rends compte qu'en réalité je ne connais pas leurs qualifications (ça se trouve elles sont boulangères, chauffeuses de bus ou experts-comptable), ce qui en soit n'est pas très grave car je sais que mes morveux y sont chouchoutés, et cela me convient. Et parmi les filles, il y a E (tu notes mon souci de l'anonymat, ça va être super pratique si je nome chacun par son initiale...). E c'est juste... l'idole de la Guerrière. E est gentille, souriante, elle joue à ceci avec la Guérrière, elle chante cela aussi, et puis ma pitchoune lui fait des bisous, et coucou par la fenêtre aussi... Bref, la demoiselle a toujours été enchantée d'aller à la crèche lorsque E était là pour l'accueillir. Pour dire, si E proposait à la Guerrière de l'adopter, il se pourrait que cette dernière accepte.
Et la grande nouvelle en cette fin d'année, c'est que E est enceinte (Et là tu te dis mais elle est folle, elle ne sait pas ce qui l'attend! Bah si en fait, elle sait très bien, elle bosse en crèche, tu ne suis pas ou bien?).
Je disais donc que E est enceinte. Tu penses bien que la Guerrière est au point côté heureux évènement, on lui a servi le pack complet en avril, elle y va donc de sa petite explication sur le trajet du retour, "et bla bla bla bientôt un gros ventre, et pia pia pia faut faire doucement et tu sais qu'elle en a un elle aussi* un bébé dans son ventre E, sauf que le sien, c'est un bébé cheval."

Tiens donc? Et bien...C'est le futur papa qui peut être content de sa réputaion!

 

*la guerrière n'a pa sencore tilté que si j'ai encore du bide, c'est plus en raison d'un goût trop prononcé pour la Despé que de la présence d'un mini-moi sous le nombril.