La Guerrière n'est pas encore bien haute mais elle a tout d'une vraie gonzesse.
Le genre qui à trois ans et demi me tanne pour faire un tour au rayon maquillage du supermarché.
Et pipelette aussi, intensément, désespéremment bavarde.
De celles qu'il ne faut pas emmener faire du shopping non plus, sous peine d'y dépenser jusqu'au dernier centime. Ce qui n'est pas particulièrement compatible avec mon budget vêtements, sans oublier que son grand frère quant à lui est un destructeur acharné de pantalons/chaussures. Bref, à eux deux il faisaient un trou abysséen dans la compta.

Une mesure s'imposait: machine à coudre et huile de coude.

Les premiers essais furent très moyens il faut le dire, mais petit à petit et surtout bien documentée, j'arrive à leur faire quelques trucs sympa.
J'avoue que l'idée qu'ils portent des vêtements, souvent un peu rétro, qu'ils ne verront pas sur leurs camarades de classe me plaît, à eux aussi d'ailleurs. Mon Grand a cessé de flinguer ses jeans car sa maman a passé du temps à les lui coudre (ça c'est bonus!) et ma sucrette, qui feuillette mes livres de couture quotidiennement, passe commande de nouvelles tuniques/robes/sarouels au moins trois fois par jour. Si j'ai le malheur de l'emmener avec moi acheter du tissu, j'en ressors encore une fois ruinée, m'enfin cela me fait autant plaisir qu'à elle.

Ci-dessous le dernier exemple en date: un modèle du livre de Carole Favero "Basiques pour les 2 à 6 ans", aussitôt terminé aussitôt porté:

12_NONO_22