Premier de l'an, bises et bons souhaits pour l'année à venir Lecteur et... bonnes utopies résolutions.
Honnêtement, c'est le genre de choses que je ne fais pas: je crois que l'hypocrisie ambiante est telle qu'il est inutile de rajouter traditionnellement une épaisseur, mais si j'avais à prendre quelques bonnes résolutions, elles seraient celles-ci:

- me coucher au moins un soir par semaine avant 1h du matin. (cette phrase est un non-sens)

- ne plus écrire de phrases qui ne veulent rien dire.

- tout comme arrêter de faire des contractions de différentes expressions (ex: "pfiou ce matin j'ai la tête du pied gauche!" comprendre: ce matin j'ai la tête dans le sac + je me suis levée du pied gauche)

- ne plus faire de séance photo portrait lorsqu'un "petit" souci de lentilles me brouille la vue (si si, j'ai fait ça cette année, récemment en plus)

- réduire le café. ou la bière. ou les deux. (oui bon... ne pas tenir une résolution, c'est la tradition non?)

- faire obéir mes pieds et réussir un "asticot/maggot" en roller sans me vautrer lamentablement comme c'est actuellement le cas à (presque) chacune de mes tentatives. Sachant que l'asticotmachinchose, c'est ça:

(en attendant je vais aller m'entrainer dans le salon en matant la vidéo, histoire d'un peu moins passer pour une truffe en public)

- remettre un rouleau de papier-toilette neuf dans le distributeur si je constate qu'il est vide (mouhahaha et de deux pour la tradition!)

- faire mon repassage avant que le tas de linge ne me dépasse en hauteur. À ma décharge je ne suis pas une personne de très grande taille (on se trouve les excuses que l'on peut...).

Ainsi comme tu peux te le demander, à quoi me servirait donc tout cela? A rien étant donné que je ne tiendrais aucune de ces petites choses là.
Et je n'ai pas non plus besoin d'arrêter de fumer, ni de kilos à perdre (enfin si, mais c'est un fait valable tout au long de l'année, pas besoin d'en faire tout un foin en janvier), pas de résolution donc, parce que j'aime ma vie comme elle est (oui je sais, c'est beau: c'est l'article de la maturité, tu sais comme le dernier album de Bruel*...), alors je vais rester avec mes plus ou moins moches défauts, sans faire semblant de vouloir les améliorer.

[/mode vieille conne rabat-joie qui s'assume]

 

* pour le cas (toutefois improbable) où tu ais cru un instant que je puisse aimer Bruel, saches que j'ai certes des gouts musicaux assez douteux, mais quand même, j'ai ma dignité**

** pour le cas (toutefois improbable) où tu aimerais Bruel... heu... non rien, oublie.