Le Petit Biscuit est malade.
Il a pourtant tenu le coup tout l'automne mais je crois que la garce de bronchiolite a encore frappé, verdict demain si j'obtiens un RDV chez le médecin.
Mon tout petit (oui, à presque deux ans il reste mon "bébé", et certainement qu'à quarante ans il le sera toujours) lorsqu'il est souffrant se met en mode économie d'énergie: il dort nuit et jour, au point qu'il est nécessaire de le réveiller pour lui faire avaler un petit quelque chose et me faire (un peu) vomir dessus au passage. C'est dire son état, lui qui, ne supportant pas de gaspiller une quelconque nourriture se forcera (tout un après-midi s'il le faut) à terminer un gâteau dont il n'aime pas le goût.
Il dort, s'éveille une minute, chantonne deux gazouillis le temps de retrouver son doudou glissé au pied du lit et se rendort immédiatement (et étant donné la fièvre de cheval qu'il a, son sommeil est plutôt une bonne chose).
Aussi le voyons nous peu, très peu, et ses innombrables (et toujours plus innovantes) bêtises nous manquent-elle:

" Il est où Petit Lu? Encore au lit?
- Vi, il est HS, il s'est endormi dans mes bras avant même que je n'ai le temps de le recoucher.
- Et bin... c'est bien ton fils ça, une vraie loutre!
- Pardon?
- Oui, comme quand tu étais jeune.
- Une loutre? T'es sérieux là?
- Bah oui! Tu dormais tout le temps, tu faisais des nuits de 15 heures!
- Ha.... un loir plutôt non?
- Ha oué merde, un loir! (mouarf!)
- Moué..."

pffff..... une loutre.....