Hier j'étais triste, parce qu'hier j'étais une maman inquiète. Je sais... j'ai une légère tendance à être très très mère-poule, ou mère-louve selon les cas, mais hier j'étais mal, nous étions tous mal pour le Petit Biscuit.

Mon Petit Lu était très, trop faible, et la promesse de l'hospitalisation sans amélioration notable dans la journée nous plombait à tous le moral.
J'étais donc en train de broyer du noir et passer le balais à la maison quand on frappa à ma porte:

"Bonjour madame, je viens vous proposer un calendrier biblique puis-je entrer? (me dit très commercialement un viel homme bien propre sur lui tout en retirant son berret bleu marine)
- (manquait plus que ça) Heu... non. Je ne suis pas intéressée.
- Vous avez une Bible chez vous?
- (de quoi je me mèle?) Non et c'est très bien comme ça.
- (l'air étonné) Vous n'allez pas à l'Eglise?
- Non.
- (très sur de lui) Alors vous allez au Temple.
- (commence à me gonfler celui-là...) Non plus.
- (ton pédagogique et petit air narquois) Oh... Mais vous savez quand on veut aller au Ciel...
- (petit air narquois également) Ha... donc en fait vous êtes en train de me dire que pour acheter ma place au paradis je dois me rendre à l'église, sans quoi c'est l'enfer c'est ça?
- (l'air méprisant) Vous ne croyez donc en rien.
- (un peu provoquante) Oh si monsieur, je crois en l'être humain, bien plus qu'en votre dieu.
- (attitude franchement méprisante) Pfff... quand on voit ce dont est capable l'être humain.
- (encore un peu plus provoquante) De mauvaises choses, tout autant que de jolies.
- (pointant un index inqisiteur sur moi et commençant à devenir agressif) Le SEUL être humain digne a été le Fils de Dieu!
- (hu hu va falloir changer de ton coco, ce n'est pas le jour à me prendre la tête) Oula... je crois que l'on ne va pas s'entendre vous et moi. Je vais maintenant vous dire au revoir hein...
- (prenant l'air culpabilisant) Vous savez je vous aurais laissé le calendrier même gratuitement.
- En fait je crois que vous n'avez pas bien compris: je n'en veux pas. Et ce n'est pas tant le calendrier qui ne m'interresse pas, c'est le gentil fanatisme qui va avec, quand bien même l'ensemble serait gratuit. Sur ce, bonne journée. (referme la porte)
- Heu maman... il était pas un peu tarré le monsieur?
- Si mon chéri, si."

J'ai beau croire sincèrement en l'être humain, il y en a quand même quelques uns qui me gonflent sérieusement, alors si en plus ils viennent frapper à ma porte les jours noirs, il se pourrait fort que je finisse par perdre mon calme.

#s'en va crier un bon coup dans la cuisine